Témoignage Maud

Maud 

40 ans – Paris

Préparatrice mentale (personnalités publiques, managers-leaders, étudiants grandes écoles).

Quand je vis quelque chose d’exceptionnel dans ma vie, j’aime bien remercier ceux qui ont contribué à cela. Aussi ai-je décidé de laisser mon témoignage sur le site d’HorseDev.

Merci à vous mes coachs d’un jour : Fanny coach équestre qui m’a fait toucher du doigt ce que veut dire « être cheval », Fabienne et son outil « ComColors » qui m’a donné à voir la typologie dominante de ma personnalité, et enfin Patricia, coach en leadership, qui à chaque exercice d’équicoaching, m’a proposé avec une impressionnante pertinence la transposition immédiate de ma posture face au cheval au monde professionnel.

Et merci à toi bien sûr mon partenaire cheval.

Voici mon récit.

Le trajet Paris jusqu’au centre équestre d'abord : le simple fait de quitter l’hyperurbanisation parisienne et de parcourir pendant une petite heure en voiture la campagne jusqu’au centre équestre me fait un bien fou. La nature, la verdure, les petits hameaux… : le décrochage est déjà amorcé.

À mon arrivée au centre équestre des Rouillons,  j’ai la joie de découvrir un très beau domaine. C’est propre, spacieux, élégant. Je me sens immédiatement bien. Les 3 coachs viennent m’accueillir. Chacune est charismatique : un mélange de bienveillance et d’assurance naturelle. Elles m’invitent à rejoindre les autres membres de cette aventure d’un jour « Horsedev ». Nous sommes aujourd’hui un groupe de 8 : des managers, des psychologues, des leaders, des étudiants grandes écoles… Je suis moi-même préparatrice mentale. Certains ont fait de l’équitation, d’autres non. Fanny nous explique que tous les exercices se font uniquement au sol et qu’aucune connaissance équestre n’est requise. Je ressens un mélange d’excitation et d’appréhension. Le choix d’une rencontre progressive avec l’animal propre au programme HorseDev va lever une à une mes résistances.

Après nous être présentés les uns aux autres, nous nous réunissons dans le Club House autour d’un buffet petit-déjeuner très chaleureux et savoureux. Fabienne et Patricia projettent alors un power point où nous sont exposées les grandes étapes de la journée et la particularité du cheval comme support de coaching : c’est clair, intelligent et didactique. Nous savons où nous allons. Le cadre est posé. Une alternance savamment dosée d’exercices, de feed-backs et de pauses conviviales d’intégration (repas-goûter) nous attend donc.

L’étape du pré-contact avec l’animal est voulue par les coachs HorseDev. Cela me parle. C’est tellement pertinent. Nous rencontrons ainsi nos futurs partenaires d’exercices progressivement : d’abord dans leur box où nous les observons, touchons, leur « parlons » pendant 10 bonnes minutes, puis Fanny nous éclaire sur chacune de leur personnalité propre.

Nous travaillerons aujourd'hui spécifiquement avec 3 chevaux que cette grande championne d’équitation et coach équestre a sélectionnés et formés durant plusieurs mois pour le programme HorseDev. Commencent alors les exercices dans le manège avec les chevaux.

Le premier cheval entre, je me rends compte qu’en fait je ne suis pas à l'aise. Alors je surjoue immédiatement l’autorité lors du premier exercice : échec. L’animal résiste, ne me suit pas, n’applique aucune de mes consignes. J’ai l’impression d’être totalement passé à côté de l’exercice. À vrai dire, les 7 autres membres du groupe rencontrent également des difficultés. C’est tout simplement notre « baptême cheval » : on découvre que l’on n’impose rien à un cheval. Il faut d’abord trouver la posture juste; et c’est alors qu’il fera ce que l’on souhaite qu’il fasse.

Je me vois fonctionner avec l’animal, et je pense à moi dans la vie, dans mon job, dans mes relations. Je viens de voir en quelques minutes un concentré précis de mes « trop » et de mes « pas assez » : parfois trop autoritaire, pas assez sûre de moi, trop agressive, pas assez audacieuse, trop perfectionniste etc.. C’est moi, dans ma vérité. Les 3 coachs vont immédiatement éclairer les mécanismes des uns et des autres, aider aux prises de conscience positives et inviter à des ajustements aux prochains exercices… Et elles le font avec tant d’assurance et de bienveillance, que nous admettons tout de go nos points faibles et avons hâte de nous améliorer. Et ça marche ! Succession d’exercices seul avec l’animal, d’exercices en groupe.. Nous essayons, corrigeons au fur et à mesure, améliorons… Et le cheval enfin nous comprend, nous obéit, nous suit. Par la voix, les gestes… Mais c’est bien sûr aussi parce que nous avons compris qu’il fallait l’écouter, le « lire » que nous pouvons enfin le guider.

Et en effet je comprends, je change. C’est efficace, rapide. A 17 h, je ne suis déjà plus la même qu’à 10 h du matin. C’est étrange, je suis plus humble que ce matin et en même temps plus sûre de moi, je sais où je vais et je ne doute plus. Les coachs félicitent tout au long de la journée chacun de nos pas, de nos progrès. Et je suis fière, il est vrai, de ce chemin intérieur parcouru.

Je dois dire qu‘en tant que préparatrice mentale, je recommande régulièrement à mes clients (managers et leaders) d'eux aussi faire « face au cheval ». Ils en ressortent toujours ravis, renforcés dans leur puissance et leur posture, et ce en quelques heures. Car c’est tout simplement d’une imbattable efficacité.